https://www.midilibre.fr/2020/10/25/nourredine-abid-conseiller-municipal-est-decede-samedi-9161714.php

 

Béziers : Nourredine Abid, conseiller municipal de la majorité de Robert Ménard, est décédé samedi

 

Nourredine Abid lors du conseil municipal de mai dernier.
Nourredine Abid lors du conseil municipal de mai dernier.

Publié le 25/10/2020 à 05:06 , mis à jour à 11:06

 

Nourredine Abid, conseiller municipal de la majorité de Robert Ménard depuis 2014, est décédé ce samedi 24 octobre, à l’âge de 53 ans, des suites d’une longue maladie.

Nourredine Abid était en charge des Anciens combattants durant le premier mandat. Et, lors de la séance d’installation du nouveau conseil municipal, en avril dernier, Robert Ménard l’avait nommé premier conseiller municipal délégué au handicap.

 

La municipalité lui rend hommage par ces mots : "Il était passionné par sa tâche, étant lui-même patriote dans l’âme, le genre d’homme qui frissonne en voyant se déployer nos trois couleurs ou en entonnant La Marseillaise. Fils de Harki, il était porteur depuis toujours d’une profonde blessure, née d’une histoire commune faite d’abandons et de violences. Tous ceux qui l’ont connu pendant ses dernières années savaient sa disponibilité et son courage politique sans faille. Il était à ses idées d’une fidélité sans borne. Nourredine Abid était un homme droit, amateur d’Histoire et de livres, dont on pouvait savourer la prodigieuse culture au cours de conversations à bâtons rompus."

 

 

_______________________________________________________________________

 

 

 

 

Mesdames, Messieurs,

 

Nous venons d’apprendre avec la plus grande tristesse la disparition de notre ami, Monsieur Nourredine ABID.

 

En ces pénibles circonstances, nous tenons à adresser à sa famille, ainsi qu'à tous ses proches, nos sincères condoléances et à leur assurer l’expression de notre très fraternel soutien dans cette douloureuse épreuve.

 

Nourredine va beaucoup nous manquer. Il était aimé de tous et il restera dans nos mémoires et dans nos cœurs pour toujours.

 

 

Le CNLH.

 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2015/12/18/2240854-guy-forzy-ancien-delegue-interministeriel-aux-rapatries-nous-a-quittes.html

Actualité / Grand Sud / Gers /Auch

 

Guy Forzy, ancien délégué interministériel aux Rapatriés, nous a quittés

 

Avec la disparition de Guy Forzy, décédé mardi à l'aube de ses 90 ans, les rapatriés d'Algérie perdent une de leurs figures emblématiques.

Né le 17 décembre 1925, au Douar Béni-Maïda, Guy Forzy est indissociable de l'histoire des Français d'Algérie.

A 18 ans, il interrompt ses études et s'engage dans l'armée du général de Lattre de Tassigny. Il débarquera en Provence et participera à la libération de la France jusqu'aux frontières de l'Allemagne, ce qui lui vaudra la croix de guerre 39/45.

En 1955, il s'engage à nouveau comme officier de renseignement dans la région montagneuse du massif de l'Ouarsenis et enchaîne plusieurs missions.

Le 24 janvier 1960, il prend part à l'insurrection des barricades d'Alger dont il négocie la reddition et prend la tête du commando Alcazar intégré au 1er Régiment étranger parachutiste en Kabylie.

Expulsé d'Algérie et assigné à résidence, il s'installe comme agriculteur dans le Gers, à Fleurance. Très engagé dans la défense des droits de ses compatriotes, il fonde l'Union des comités de défense des agriculteurs rapatriés (Ucdar).

En 1975, il crée, avec Jacques Roseau, une association de défense du monde pieds-noirs et des Harkis, le Recours-France (Rassemblement et coordination unitaire des rapatriés et spoliés).

En 1984, à l'occasion du 50e anniversaire du débarquement en Provence, il crée Mémoire de la France d'Outre-mer.

Il devient ensuite, sous le gouvernement de Jacques Chirac, délégué interministériel aux rapatriés de 1995 à 1997.

Commandeur de la Légion d'honneur, il a écrit plusieurs livres sur la vie et la guerre d'Algérie. Ses obsèques seront célébrées samedi, à 11 h 15, à Fleurance.

A son épouse Marie-Claire née Meynier-Foissin, à ses enfants et toute sa descendance, nos condoléances attristées.   M. A.

 

 

Le CNLH a appris avec la plus grande tristesse la disparition de Monsieur Guy FORZY et adresse ses sincères condoléances à Madame Marie-Claire MEYNIER-FOISSIN, à ses enfants, ainsi qu'à tous les proches de Monsieur FORZY.